Publication – Le sol social mexicain porte-t-il encore des communs ?

Les  communs fonciers mexicains subissent des transformations majeures depuis les années 1990. Ce Papier de recherche présente les travaux par les étudiants du Cycle d’urbanisme de Sciences Po Paris, encadrés par Jean-François Valette, sur la périphérie de la zone métropolitaine de Mexico. 

Deux processus majeurs sont ici questionnés et croisés : d’une part, l’évolution d’un système de propriété collective spécifique au Mexique qu’est l’ejido, dont la privatisation progressive est permise depuis les années 1990 ; d’autre part, la croissance urbaine spectaculaire de lotissements de logements d’intérêt social, qualifiables d’abordables dans le contexte latino-américain. Si ces deux tendances ne s’expliquent pas en se réduisant l’une à l’autre, des relations fortes sont à mettre en lumière.

>> télécharger/download