Recension – On Common Ground. International Perspectives on the Community Land Trust

 

Vient de paraitre / Just published 

Cet ouvrage volumineux, édité par John Emmeus Davis, Line Algoed et Maria E. Hernandez-Torrales, trois professionnels réflexifs et chercheurs-militants engagés dans le mouvement des Community Land Trusts (CLT), retrace lévolution et la diversification du mouvement international des CLT (ou organismes fonciers solidaires).

Il s’inscrit dans la tradition des manuels des CLT et des partages d’expériences qui ont balisé le développement du modèle aux États-Unis, autour de Institute for Community Economics dans les années 1980 notamment (Simonneau, 2018). Il renouvelle cependant l’exercice, en donnant une ampleur internationale au propos autour de l’hypothèse d’un mouvement international des CLT. De plus, dans l’ouvrage le CLT n’est pas tant traité comme un modèle dont il faudrait suivre les étapes initiées par des précurseurs, mais plutôt comme une manière de traiter les enjeux de justice sociale et spatiale, de logement abordable ou encore de gestion durable du territoire au travers d’une gestion collective du foncier, laquelle trouve sa traduction spécifique en fonction des lieux, des acteurs et des rapports de force.

Le champ couvert par l’ouvrage se trouve ainsi relativement vaste, et embrasse un ensemble de réflexions ou d’expérimentations à travers le monde qui s’appliquent à traiter le foncier autrement que par la pleine propriété privée. L’ensemble des textes, tout comme le collectif d’auteurs ici rassemblés, offrent finalement une base réflexive et militante stimulante.

Sommaire et formats ambitieux   

Il rassemble trente-six textes originaux, écrits par quarante-deux chercheurs et professionnels provenant d’une douzaine de pays, autour de cinq parties : (i) les principes de base du Community Land Trust dans leurs différentes variations (“Bright Ideas: Surveying the Diverse Landscape of Common Ground: Structures, Strategies, and Justifications”), (ii) le développement des CLT dans le Nord global (“National Networks: Examining the Proliferation and Cross-Pollination of CLTs in the Global North”), (iii) les expérimentations de CLT ou de foncier collectif dans les Suds, notamment dans les Caraïbes et en Amérique Latine, mais aussi au Kenya ou en Asie (“Regional Seedbeds: Exploring the Potential for CLT Growth in the Global South”), (iv) les CLT urbains, autour de quelques métropoles étant-uninennes et européennes (“Urban Applications: Measuring the Progress of High-Performing CLTs in Selected Cities”), et (v) une approche des enjeux contemporains, tels que la justice raciale, la bioéthique, et l’adaptation des principes du CLT à notre environnement changeant (“Critical perspectives: Meeting the Challenges of a Changing Environment”). 

Notons l’important effort de diffusion de ces travaux, qui sont (encore partiellement) traduits en espagnol, disponibles en audiobooks, et re-publiés sur la forme de monographies régionales ou thématiques. Le livre est publié aux Editions Terra Nostra Press, maison d’édition affiliée au Center for Community Land Trust Innovation. 

A collection of twenty-six original essays, written by forty-two scholars and practitioners from a dozen countries, tracing the growth and diversification of the international community land trust movement.

>> Editor’s website